Édité le 27 Jan 2021

La filière laine

Objectif laine

La race Mérinos de Rambouillet est un cas unique dans le monde animal : le troupeau a été importé en 1786 et est sélectionné depuis 230 ans sur les critères de qualités lainières. Les enjeux techniques sont de maintenir le patrimoine génétique et d’assurer la survie de la race.

D’un point de vue économique, nous axons nos efforts sur la valorisation de la laine (transformation, production de vêtements) et de la viande (production de plats cuisinés, terrines,…), et sur la diminution des coûts de production en maximisant les périodes de pâturage et en optimisant les résultats de reproduction.

La concurrence des laines australes et des fibres végétales puis synthétiques a réduit la place qu’occupait la laine dans la stratégie de l’établissement.

Pourtant, la Bergerie nationale n’a jamais totalement abandonné cette filière, comme en témoignent les actions suivantes :

• Conservation du mérinos de Rambouillet depuis 234 ans,

• Organisation du congrès mondial Mérinos en 2010,

• Festival des Arts et de la laine jusqu’en 2010,

• Événements réguliers autour de la laine avec la fête annuelle de la tonte et de la laine,

• Membre du « Club laine » qui réunit des professionnels du secteur,

• Participation de l’expert lainier de la Bergerie à des concours ou manifestations (Salon International de l’agriculture, concours Mérinos d’Arles…).

La laine est une fibre écologique et naturelle. Si son utilisation est ancienne, elle apparaît aujourd’hui comme une fibre moderne. Elle peut, en effet, à côté de son utilisation traditionnelle, être adaptée à la réalisation de produits plus « techniques » : vêtements de sport, isolation… C’est pourquoi la Bergerie nationale continue à tisser des partenariats afin de rester présente dans le monde de la laine.

La Bergerie maintient sa présence dans l’actualité ovine française et mondiale :

• Assemblées générales de l’association la Maison de la Transhumance au Domaine du Merle en 2019,

• Participation au Mondial de Tonte organisé par L’AMTM,

• Présence au salon TechOvin

L’établissement est accompagné dans toutes ses actions par l’Association des anciens de la Bergerie qui lui fait bénéficier de son réseau et lui apporte son aide pour accueillir le public lors des grandes manifestations ovines.

La Bergerie nationale a initié un regroupement des races françaises de mérinos. En effet, lors de la dernière conférence internationale Mérinos en Uruguay, les Mérinos français n’étaient pas représentés.

Début 2019, à la Maison nationale des éleveurs à Paris, les représentants des quatre races Mérinos de France (Mérinos d’Arles, Est à laine Mérinos, Mérinos précoce et Mérinos de Rambouillet), accompagnés par Coralie Danchin de l’Institut de l’élevage, se sont rencontrés pour construire les bases de futures collaborations. Outre la possibilité de représenter les Mérinos français à l’international (des projets existent au niveau européen), le groupe souhaite relancer des études sur la finesse de la laine dans les différentes races.

Enfin,l’exposition La guerre des moutons qui se tiendra  àl’hôtel Soubise en 2021 mettra à l’honneur le Mérinos de Rambouillet et le rôle de la Bergerie dans la promotion de la laine.